Les risques d’un envoi en contre remboursement

Le groupe français La Poste propose une multitude de solutions pour vos envois de lettres et colis ; de la simple lettre verte à la lettre prioritaire en passant par la lettre recommandée avec accusé de réception, la lettre suivie, le Colissimo avec ou sans signature ou encore l’envoi en contre remboursement. Et c’est cet envoi qui va tout particulièrement nous intéresser. Bien que celui ci puisse s’avérer pratique, il peut également réserver quelques surprises. Faisons un point sur l’envoi en contre remboursement, son fonctionnement, ses avantages et ses inconvénients.

Bon à savoir: Le service contre remboursement n’est pas disponible dans toutes les postes. En effet celui ci n’existe plus dans certaines agences. Pour savoir si votre poste pratique ce service, il vous faudra vous rendre au guichet.

La poste

La poste

L’envoi en contre remboursement : comment ça marche ?

Avant d’aborder les risques de l’envoi en contre remboursement proposé par le groupe La Poste, il faut comprendre le fonctionnement de ce mode de livraison. Le principe est simple: L’expéditeur remet un colis auprès d’un conseiller à La Poste en précisant que l’envoi s’effectuera en contre remboursement. Le conseiller se charge de rappeler les modalités de ce mode de livraison et de paiements. Après avoir défini les différentes modalités (Montant des frais de port, ainsi que le prix à payer), la Poste prend en charge le colis et l’achemine vers la ville du destinataire.

Le facteur prend ensuite le relais. Il se rend, dès lors, chez le destinataire pour lui remettre le colis contre le paiement de la somme indiquée. Le colis n’est pas laissé si le destinataire n’honore pas sa dette. Le règlement peut se faire aussi bien en espèces qu’en chèque. Pour un paiement par carte bancaire, le destinataire devra se rendre directement au bureau de poste.

Enfin, les employés de la Poste encaissent l’argent pour le remettre à l’expéditeur. Pour résumer, l’envoi en contre remboursement est à la fois un moyen de paiement et un mode de livraison qui peut s’avérer utile dans certains cas.

Le facteur demande une signature pour un contre remboursement

Le facteur demande une signature pour un contre remboursement

L’envoi en contre remboursement : Quels risques pour l’expéditeur ?

Envoyer un colis en contre remboursement n’est pas sans risque pour l’expéditeur. S’il est vrai que ce mode de paiement et de livraison offre de multiples avantages, le risque zéro n’existe malheureusement pas.

De ce fait, il est bon de prendre connaissance des possibles inconvénients que l’expéditeur peut rencontrer, à savoir:
• Le destinataire n’est pas obligé d’accepter le colis. L’expéditeur reçoit son envoi et ne sera pas remboursé des frais de port.
• Le destinataire peut émettre un chèque en bois. La Poste n’est pas tenue responsable si le destinataire émet un chèque sans provision.
• Le facteur n’a pas fait la demande de vérification d’identité du destinataire. Il peut remettre un chèque qui ne lui appartient pas. Certes, l’usurpation d’identité est punie par la loi, mais l’expéditeur risque de ne pas être payé.

Pour éviter tout problème, il convient de choisir ce mode de transport et de paiement que si l’expéditeur connait et a confiance au destinataire ou convenir, avant l’envoi, d’un paiement en espèces ou par carte bancaire. Ce sont les deux moyens de paiement les plus sûrs pour éviter tout désagrément.

envoi colis

L’envoi en contre remboursement : Quels risques pour le destinataire ?

L’expéditeur s’expose à des risques en optant pour la solution de contre remboursement proposée par La Poste, mais le destinataire aussi. Certes, les risques du destinataire sont plus limités, mais pas nuls. Cette affirmation est d’autant plus vraie que les expéditeurs recommandent fortement de vérifier la livraison dès lors que le colis est remis par le facteur ou par un transporteur.

Ils invitent également les destinataires à ne pas accepter la livraison si le colis semble endommagé. Or, dans cette situation, le destinataire ne peut contrôler l’exactitude de sa commande que s’il paye. Le destinataire se trouve, dès lors, en situation embarrassante si sa commande ne reflète pas ses attentes. Bien entendu, il est en droit de se rétracter et de retourner le colis à son expéditeur, mais il devra, dans ce cas de figure, se rendre à la Poste pour payer les frais de port pour le retour.

Avez vous aimé cet article ?

Les risques d’un envoi en contre remboursement
3.7 (74.67%) 15 votes

Comments

  1. dupont didier dit:

    bonjour, on m’as fait savoir que vous ne faites plus d’envoi en contre remboursement. est ce vrai ?

Exprimez vous!